Appel à pétition pour protéger les enfants de Fukushima de l’irradiation

La 3e Pétition pour demander une délibération et un jugement justes pour

« Procès pour protéger les enfants de l’irradiation »

Affaires civiles du Tribunal de district de Fukushima

Il existe deux volets dans le « Procès pour protéger les enfants de l’irradiation » : le « procès pour les droits de l’homme chez les enfants » et le « procès des parents-enfants ». Le premier demande la reconnaissance du droit des écoliers et des collégiens du département de Fukushima de jouir de l’éducation dans un environnement sain. La demande s’adresse aux gouvernements locaux. Le second demande la reconnaissance de la responsabilité des exécutifs de ne pas avoir pris des mesures nécessaires et ainsi d’avoir exposé les enfants aux radiations inutilement. La partie civile composée des enfants et de leurs parents, qui étaient résidents dans le département de Fukushima lors de l’accident nucléaire de Fukushim Daiichi, demande des indemnisations à l’Etat et au département de Fukushima.

L’exécutif japonais sous-estime totalement les risques sanitaires liés à l’exposition aux faibles doses de radioactivité et à l’irradiation interne due à la contamination de l’environnement (notamment du sol) ou aux aliments contaminés. Du ce fait, de nombreux enfants subissent une irradiation qu’ils auraient pu éviter. D’après les examens de la thyroïde pratiqués sur les enfants et adolescents âgés de moins de 19 ans lors de l’accident nucléaire, à la date du 25 décembre 2017, le nombre de cancers diagnostiqués s’élève à 193 cas. Toutefois, l’exécutif persiste à considérer qu’il n’y a pas de lien entre ce fait et l’irradiation, et n’a pas ordonné d’enquête pour identifier la cause de la fréquence élevée des cancers. Il est urgent de protéger les enfants de l’irradiation. Puisque l’exécutif refuse de prendre des mesures en ce sens, c’est notre souhait profond que le pouvoir judiciaire rende un jugement se fondant sur le bon sens et tenant compte de la réalité de l’exposition aux éléments radioactifs.

Trois ans et six mois après avoir intenté l’accusation, le procès entre dans la phase où seront examinés les conséquences de l’exposition aux faibles doses ainsi que le risque d’irradiation interne du à la contamination de l’environnement (notamment du sol) ou aux aliments contaminés. Nous demandons au Tribunal du district de Fukushima une délibération et un jugement soignés, rapides et justes, par égard pour la situation et l’inquiétude des enfants et des parents qui ont été brutalement plongés dans un environnement radioactif.

Merci de signer ICI! (le texte en français après le texte anglais)

CNERJ-for_last image

Message de Mme Ruiko MUTO

Message à toutes les personnes qui, dans le monde, s’opposent de toutes leurs forces au nucléaire

Huit ans déjà se sont écoulés depuis l’accident nucléaire de Fukushima, et j’aimerais remercier toutes les personnes qui continuent de se soucier des suites de cette catastrophe, de nous soutenir, et de multiplier les efforts pour l’abandon définitif de l’énergie nucléaire.

Comme chaque année à même époque, mon cœur se serre au souvenir du 11 mars 2011, tandis que j’en suis réduite au même constat : les injustices et les souffrances causées par l’accident se poursuivent indéfiniment.

Continuer à lire … « Message de Mme Ruiko MUTO »