Kamishibai et film

Si vous souhaitez organiser un événement dans votre région autour de l’accident nucléaire de Tepco Fukushima Daiichi, l’association « Nos Voisins Lointains 3.11 » peut prêter le film animé « Munen ».

Nous pouvons aussi nous déplacer avec le théâtre de dessins (kamishibai) afin de vous présenter des histoires réelles vécues par des victimes de l’accident nucléaire.

Conditions de prêt : nous contacter
voisins311@gmail.com

Film animé MUNEN (Remords)

Histoire des sapeurs-pompiers volontaires de Namie
VOSF, 47 min
(Cette histoire existe également en forme de kamishibai).

14139054_878432012289977_447376849_o

Namie est une ville située à quelques kilomètres de la centrale de Fukushima Daiichi. Le 11 mars 2011, suite à l’accident nucléaire, les sapeurs-pompiers de Namie ont dû renoncer à leur mission de secours alors qu’ils savaient que des victimes du tremblement de terre et du tsunami attendaient leur aide sous les décombres.

« Munen (Remords) » a été créé afin de faire connaître le vécu et les émotions de ces sapeurs-pompiers.

De nombreuses victimes de l’accident nucléaire de la ville de Namie ont participé à la création de Munen. Issu du kamishibai, théâtre de dessins accompagné d’un récit, c’est un film animé qui a presque été « fabriqué à la main » par des victimes, notamment par l’équipe de conteurs de la ville de Namie.

Diverses expériences de sinistrés collectées durant des séances de performances de contes ont été également intégrées au film animé.

Munen montre des expériences personnelles et des situations difficiles qui ont ébranlé l’existence humaine des gens qui les ont vécus. Il permet de découvrir les conséquences humaines et sociales d’une catastrophe nucléaire, très différentes de celles vécues lors d’un désastre naturel.

Kamishibai (théâtre de dessins)

Kamishibai, théâtre sur papier, ou théâtre de dessins, est un petit théâtre ambulant accompagné d’un narrateur qui raconte des histoires en faisant défiler des dessins au fil de l’histoire.

Cette pratique fut adoptée par des survivants de la bombe atomique de Hiroshima, le kamishibai leur permettant de relater ce qui s’est passé avec une certaine distance, car autrement le récit aurait été psychologiquement trop éprouvant. Lorsque la triple catastrophe : séisme, tsunami et accident nucléaire – a frappé le nord-est du Japon, l’équipe de conteurs de Hiroshima s’est mobilisée pour aider des victimes de Fukushima à former une équipe de kamishibai afin de transmettre leur vécu. A ce jour, il existe plusieurs équipes à Fukushima qui parcourent tout le territoire du Japon.

 

Grenoble musée résistance 3

 

Les kamishibai disponibles 

Munen (Remords)

Munen couverture P

Il raconte la même histoire que le film animé « Munen ». En effet, Munen était d’abord un kamishibai.

La réalité de l’évacuation :

un établissement pour les personnes âgées dépendantes qui a failli être abandonné dans la zone d’évacuation

Réalité de l'évacuation couverture PP

Il s’agit de l’histoire d’un établissement de personnes âgées dans le bourg d’Okuma, commune où est située la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Elle est racontée par une infirmière qui y travaillait. L’établissement a du accueillir des résidents d’autres établissements et des patients d’hôpitaux endommagés par le séisme. Cet établissement fut laissé dans un isolement complet, sans aucune information, sans eau, sans nourriture, dans un abandon total en pleine zone d’évacuation avant d’être enfin secouru.

Monologue d’un chat dormant

Monologue couverture copiePP

C’est l’histoire d’un chat abandonné involontairement par sa maitresse dans la zone d’évacuation. Après une période d’isolement, il est enfin secouru par une équipe de sauveteurs des animaux. Ce kamishibai raconte les volets du sinistre vécu par les animaux de compagnie, les animaux d’élevage ou les animaux sauvages.

Histoire de l’origine de la centrale nucléaire

Histoire Origine Centrale couverture PP

Elle décrit la période des années 50 et 60 quand le programme « Atome pour la paix » est arrivé au Japon. Racontée par un garçon de Fukushima, l’histoire décrit le processus de l’acceptation de l’usage civile de l’atome par les Japonais et de la construction de la 1ère centrale nucléaire commerciale, qu’est la Tepco Fukushima Daiichi.

Publicités